Antoinette de Saint Sponge le Bert

Antoinette de Saint Sponge le Bert
 


Antoinette de Saint Sponge le Bert, noble de naissance, est descendue si bas dans l'échelle sociale qu'elle est morte Suzette, dite la grosse Zezette.

Après plusieurs phases Hortense, qu’elle vécut en demoiselle de compagnie dans sa propre maison, elle passa par une brève période Andrée, qui la vit ravir les marches de la déchéance absolue pré-posthume en civilités. De là, comme elle cuisinait fort bien, et semblait toujours capable de produire plus de plats que n'en pouvaient les ingrédients qu'on lui donnait, elle travailla pour des petits restaurants portuaires. On s'est rendu compte sur le tard qu'elle opérait des transformations complexes d'aliments, opérant par substitutions successives, greffes et mélanges tels que d'un œuf elle faisait trois omelettes au jambon, et d'une tranche de jambon elle faisait trois œufs.

 

La raison de sa déchéance est mal connue. On parle d'un fils adultérin qui l'aurait poussé au vice, ou encore d'une révélation d'ordre religieux, ou encore de randonnées aux bifurcations ratées, et aux destinations imprévues.

Top