Cibuline Aristophanes ou le rire boisé

Lorsqu'elle riait, elle développait dans sa trachée artère une matière proche du bois. Ce qui fait que progressivement, au cours des années, une partie de sa poitrine se solidifia, ce qui entraina des difficultés respiratoires notables.
Pour lutter contre ce drame, Cibuline Aristophanes par exemple compensait en s'enfermant dans des salles obscures pour regarder plusieurs fois le même drame noir d'Ariston Arrigolain, tel que Terrible et Moche Guduc, ou bien Ferme ! Tu sais bien pourquoi, ou encore sa trilogie dite "du pain", comprenant Arithmétique Junior ou les flammes de l'enfer ne brillent que pour toi, ou Les rêves du cendrier font brûler le monde, et enfin le chef d'œuvre du cinéma automatique noir, les roses du Hurle-Fend.
Après ces séances particulièrement funèbres, Cibuline retrouvait un peu de liberté dans ses boyaux, jusqu'à ce qu'une nouvelle crise de rire ne la secoua et ne la raidisse encore un peu.
La pauvre mourut dans un tel raidissement boisé qu'on eut pas besoin d'utiliser de cercueil.
Top