Esprit rigoureux, parfois pédant, c'est un des auteurs principaux de l'Encyclopédie du professeur glaçon.

Parmi ses remarques, pensées, ouvrages, on citera :

l'hypothèse des années Gérard de longueur invariable, idée spécieuse puisqu'une année ne change pas de longueur au milieu. Voir l'article Calendrier pour voir quel point cet esprit chagrin se trompe.

Adepte des soirées au Glukisches Frauen, une photo a défrayé la chronique, où on pouvait le voir avec Madame Nicolle, Pyrophone le Gros, derrière on voyait Soufflet le petit-ventru, Madame la Corne, et sa sœur l'Autruche Bègue, Jeanzan le Perclus, qui connait bien son catéchisme, surtout quand il a bu, Rigoulfouin le chasseur de Roburs, qui boit surtout le dimanche après-midi, mais suffisamment pour être saoûl toute la semaine, Anrsfèlme Bajenstre, Jobard Derrière le Devant, sur le côté droit, et Palifendre Tamerre. Derrière un tonneau on distingue Repher qui espionne, Gross qui espionne Repher, et au fond, un banquier déguisé en Carmen. Cette photo de groupe montre encore quelques personnes non-identifiées, même si Huguette Rudette a reconnu Hans Righ déguisé en pot à eau.

A propos d'Henri-Fortune Poullot

Hans Righ s'interroge : Comment croire à une relation des cerveaux qui serait d'ordre électrique ? Si son cerveau proto-sibaïque émet de l'electricité, quel est le rapport entre cette électricité et le contenu des autres cerveaux ? Et s'il en est un, pourquoi les fils suspendus, les fils électriques, ou toute autre source électrique puissante n'auraient pas d'influence sur lui, Henri-Fortune Poullot ?

Sur le traité de Zhu

Zhu, moinillon, conçut tout adolescent le projet de comprendre le monde par le son, ou autrement dit, de réduire le bruit du monde à un ensemble de sons élémentaires, qui en seraient les briques, et les sons réels, entendus par nos oreilles, seraient le mur, à savoir rien d'autre qu'un assemblage plus ou moins complexe de ces briques .

"Ce concept a connu, des années plus tard, un certain succès, chez les scientifiques occidentaux, sous la forme de l'analyse spectrale du son. Toutefois, cette division du son en partiels, harmoniques, etc. a la sévère limitation de ne rien apprendre des choses du monde, ou plutôt de ne pas faire la relation entre le son et les choses du monde."

 

(Hans Righ, communication personnelle)

Top