Non seulement Denise était une pianiste remarquable, mais elle a développé une propriété bien merveilleuse, rêve de tous les pianistes : une troisième main. Toutefois ne rêvons pas : ce n'est pas un troisième membre qui a poussé, non, c'est à certains moments très particuliers, dans le danger extrême de passages particulièrement périlleux d'œuvres célèbres que Denise, dans un dédoublement dont elle ignore elle-même tout, fait jaillir une troisième main à coté de la droite qui mime à la perfection ce qui devrait se passer. Prodige de la volonté pour certains, mystification pour des admirateurs béats et quelques peu naïfs pour ses détracteurs… D'aucuns certifient avoir vu cette main, d'autre l'avoir entendu, et Denise elle-même, interrogée sur ce sujet, a soigneusement entretenu l'ambiguïté. Elle n'a en tous cas pas encore trouvé le moyen de jouer vraiment avec cette troisième main, mais selon nos dernières informations, elle y travaille, elle y travaille.

Top